Frappes philosophiques et sociétales 3.0 Index du Forum

Frappes philosophiques et sociétales 3.0
Forum de réflexion philosophique et sociétale

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Si j'ai commencé à échouer à partir du M2, c'est que outre ma maladie, je ne travaillais pas assez depuis la L1, et que surtout à partir de mon 1er M2, j'ai commencé à m'essouffler et à manquer d'efficacité et de méthode

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Frappes philosophiques et sociétales 3.0 Index du Forum -> Réflexions sociétales -> Les inégalités et les injustices sociales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Philosophe 3.0
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2011
Messages: 110

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 11:21 (2018)    Sujet du message: Si j'ai commencé à échouer à partir du M2, c'est que outre ma maladie, je ne travaillais pas assez depuis la L1, et que surtout à partir de mon 1er M2, j'ai commencé à m'essouffler et à manquer d'efficacité et de méthode Répondre en citant

Si j'ai eu ma L3 et mon M1 au rattrapage et si j'ai commencé à échouer à partir du M2, c'est que outre ma maladie, je ne travaillais pas assez depuis la L1, et que surtout à partir de mon 1er M2, j'ai commencé à m'essouffler et à manquer d'efficacité et de méthode.

De la L1 au M1, je me contentais d'assister aux cours et aux TD, je révisais les partiels et les examens, 1 à 2 semaines avant ces derniers, je relisais, jusqu'à les avoir compris, les TD et je travaillais essentiellement les annales, et j'en déduisais les résultats du cours les plus utiles à apprendre, dans cette optique.

Je ne travaillais pas les cours et leurs démonstrations, surtout de la L1 au M1, et je ne parvenais d'ailleurs pas à avoir les idées très claires sur ces dernières, surtout en algèbre linéaire et des groupes.

Mais, est-ce que je peux et est-ce que je veux, vraiment, travailler plus, et suis-je, réellement, prêt à quitter ma zone de confort ?

Rajout : J'ai fait, superficiellement, des mathématiques :

En réalité pour avoir un bon niveau général ou plus, dans cette matière, il faut s'investir dedans, bien plus que je ne l'ai fait, et s'investir plus, n'est pas quelque chose qui va de soi ou qui est naturel.

Les cours que j'ai eus, ont été pour la plupart, bons, consistants et bien théoriques, les TD que j'ai eus ont été bons, mais le niveau de la plupart des examens que j'ai eus, surtout à partir de la L3 dans l'université où j'étais, était moyen, comparé à celui d'autres universités et je n'ai eu malgré tout que des mentions passables de la L3 au M1, mais sans trop forcer.


En topologie générale de L3, le professeur aurait dû faire plus de dessins et de figures et nous donner plus de représentations mentales des objets généraux et abstraits qu'il nous présentait.


A noter que depuis tout mon cursus secondaire et supérieur, je n'ai jamais appris à et su prendre des notes.

D'ailleurs il est à noter que dans les cursus de mathématiques, les professeurs sont obligés d'écrire tout au tableau, et de fait, on n'a pas le besoin de prendre de note.


Dernière édition par Philosophe 3.0 le Mar 10 Avr - 20:34 (2018); édité 15 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 11:21 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Philosophe 3.0
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2011
Messages: 110

MessagePosté le: Jeu 8 Mar - 12:05 (2018)    Sujet du message: Si j'ai commencé à échouer à partir du M2, c'est que outre ma maladie, je ne travaillais pas assez depuis la L1, et que surtout à partir de mon 1er M2, j'ai commencé à m'essouffler et à manquer d'efficacité et de méthode Répondre en citant

Même si je ne parviens pas à devenir maître de conférences, quoiqu'on puisse en dire, surtout par le côté recherche, c'est le domaine où je m'épanouirais le plus et où je seraisle plus productif :

Mais je dois me contenter d'un métier moins épanouissant et où je serai beaucoup moins productif.

Hormis les mathématiques, la philosophie générale de Tout, des sciences et de l'esprit, la philosophie morale, les neurosciences, et la composition musicale,

rien d'autre et en particulier tout ce qui a {à voir avec le|trait au} monde professionnel ne m'intéressent pas, et l'idée de devoir m'y engager à vie, m'est réfractaire car elle va à l'encontre de mes goûts et de mon grès, et crée, en moi, un profond malaise.

On ne s'engage pas à consacréer au moins 8 heures par jour, dans un travail qui ne nous apporte rien, {juste pour|hormis le fait d'} assurer nos besoins vitaux et matériels.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:19 (2018)    Sujet du message: Si j'ai commencé à échouer à partir du M2, c'est que outre ma maladie, je ne travaillais pas assez depuis la L1, et que surtout à partir de mon 1er M2, j'ai commencé à m'essouffler et à manquer d'efficacité et de méthode

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Frappes philosophiques et sociétales 3.0 Index du Forum -> Réflexions sociétales -> Les inégalités et les injustices sociales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com