Frappes philosophiques et sociétales 3.0 Index du Forum

Frappes philosophiques et sociétales 3.0
Forum de réflexion philosophique et sociétale

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mes textes principaux

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Frappes philosophiques et sociétales 3.0 Index du Forum -> Rassemblement de textes, de réflexions personnelles, et de discussions, auxquels j'ai participé, issus de divers forums et divers emails
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Philosophe 3.0
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2011
Messages: 123

MessagePosté le: Mar 5 Mar - 18:47 (2013)    Sujet du message: Mes textes principaux Répondre en citant

FORUM EN COURS DE CONSTRUCTION

NB : Ce forum n'est pas encore indexé par un moteur de recherche :

Cela viendra, quand il sera suffisamment mis au point.


Il s'agit d'un forum qui a pour but de :
 
 
Philosophie partie I :
 

1) Etablir le plus possible de postulats universels, et de construire à partir de ceux-ci, un petit noyau dur commun.

2) Ne pas prolonger les systèmes existants, mais y prendre et en garder, avec les nôtres, les meilleures pierres, voire les retravailler, pour construire et bâtir un nouvel édifice, qu'il faudra sans cesse réactualiser.

3) Poursuivre le débat Raison VS Religions, en opposant notamment les spinozistes (sans l'idée de déterminisme absolu) et les thomistes.

Dans ce qui suit : Lire d'abord sans les parenthèses, puis avec les parenthèses :

NB : La liberté de croyances, est une ineptie, car elle est irresponsable

[car les croyances peuvent influencer les actes, toutes les croyances ne se valent pas, et certaines sont dangereuses pour l'individu ou pour son entourage, il est donc bon de remettre les citoyens sur le droit chemin et qu'ils aient de bons repères, les bonnes connaissances, les bonnes idées.

càd les vraies ou les plus probables, en suffisamment grand nombre, dans l'intérêt de tous, et qu'ils sachent faire la part des choses, pour pouvoir décider rationnellement de leur sort ou de celui des autres :

Ce rôle, l'éducation nationale et les médias, l'ont en grande partie :

L'éducation nationale ne doit enseigner que des choses vraies ou les plus probables, ainsi qu'un noyau minimum commun pour tous, et éventuellement juste signaler l'existence des courants peu probables, au cas où ceux-ci deviendraient un jour des courants dominants tout en étant vrais ou les plus probables, et les médias, être indépendants et devant fournir des informations exactes et pertinentes et non manipulantes],

cependant son interdiction, n'empêche pas la liberté de penser, moyennant la stabilité des pays démocratiques, son encadrement (celui de la liberté de penser) démocratique par la loi (au même titre que nos actes), et une catégorisation et une classification, la plus claire possible, avec le degré de clareté et de conceptualisation, le plus grand possible, des connaissances (croyances vraies) universelles ou relatives (locales, ou partielles, ou approximatives), et puis surtout de tout ce qui n'en fait pas partie :
[/b]

Càd des pensées ou des croyances qui sont fausses (erreurs, mensonges, contes, fables, mythes, légendes, miracles, substitution de l'ignorance par des croyances, persévérance dans l'erreur) et décidables, des pensées ou des croyances, qui sont indécidables ou qui ont de très bonnes raisons de l'être, des pensées et des croyances, qui sont probables selon une certaine probabilité, des pensées ou des croyances, qui sont incertaines ou improbables (voire très incertaines et très improbables) :

Ne rangeons pas pour autant, si vite, les fondements religieux parmi les indécidables :

La vérité c'est qu'ils sont si fantaisistes, si tordus, si tirés par les cheveux et si artificiels, qu'ils sont extrêmement peu probables, pour ne pas dire de probabilité quasi nulle.

D'autant plus que les propositions indécidables (mathématiques), peuvent ne plus l'être, si on ajoute des axiomes, au système référent :

Il se peut qu'on se soit placé dans un cadre ou dans un système pas assez précis, pour rendre certaines propositions décidables, et que ce cadre existe bel et bien ou a existé.


Il ne s'agit pas de dire qu'il faut se contenter nécessairement d'obéir aux lois préexistantes pour toujours, mais qu'il faut parfois les changer :

Après tout si on n'a pas le droit de ne pas respecter la loi : On a bien le droit de légiférer pour la changer (Kennedy l'a mieux dit et de façon plus directe) : Et les philosophes des Lumières, ne sont pas des êtres parfaits et infaillibles, aux pensées, toutes inébranlables.
 

Amour, sexualité, pornographie et autre, partie I :

 

Cf. aussi, les livres de Ruwen OGIEN


4) Réfléchir sur la problématique de stopper les dérives et d'assainir tout en désasceptisant les moeurs et les mentalités
 
[en commençant par les gens qui ne sont pas affectés de pathologies mentales, mais qui peuvent néanmoins présenter une certaine part de dangerosité effective ou potentielle : Par exemple dans les cas les plus extrêmes : Hitler, Staline]
 
 
(
 
notamment :
 
 
- en ce qui concerne le caractère malsain de certaines mises en scène dans la plupart des contenus de l'industrie pornographique
 
 
[caractère machiste, pauvre, dégradant, humiliant, salace, avilissant, déshumanisé, déshumanisant, gros, gras, lourd, bas, médiocre, de domination, pervers, et commercial],
 
 
sans affecter leur caractère génital
 
 
[en effet, on peut tout à fait produire une pornographie où les acteurs font l'amour de manière authentique, saine, naturelle, désaceptisée et généreuse],
 
 
- et en ce qui concerne la malbouffe, et les autres dérives encore plus graves : Les guerres, la corruption, la prostitution, la faim, les maladies, la destruction des ressources naturelles
 
)
 
: La baise et le contenu des films pornographiques, sont à faire l'amour, ce que la malbouffe est à la bonne cuisine.

Les gens qui s'aiment vraiment et qui se respectent, ne baisent pas comme dans l'industrie pornographique actuelle ou ne baisent pas tout court, mais font l'amour, et le fait que baiser comme dans le porno, ce n'est pas comme dans la réalité, ne signifie nullement que c'est mieux que de faire l'amour, comme dans la réalité ou dans la vraie vie, c'est même le plus souvent nettement moins bien, médiocre et décevant.
 
Mais il y a des gens aux moeurs et aux mentalités suffisamment malsaines, perverses, salaces, déviantes et médiocres, qui croient pimenter et améliorer leur vie sexuelle en copiant ce qu'il y a de plus bas dans le porno, en réalité ils ne font qu'entretenir un climat malsain, hostile et haineux, que certains répandent en s'exhibant sur les sites pornographiques pour se faire du fric, alors qu'il leur serait facile de montrer une toute autre pornographie et de lui donner une toute autre image, en s'y exhibant d'une autre façon, avec des corps et des postures naturels et sains.
 

Texte
 
 
Je n'ai jamais eu de petite-amie, je suis très exigent sur le physique des filles

(et l'exigence ne doit pas être réciproque, mais c'est comme ça, on ne choisit pas ses goûts : Dans ce domaine il n'y a pas de justice : Tout ce que je peux lui promette, c'est de peut-être retrouver la silhouette de mes 16 ans, sur une photo de plage),

et je n'ose pas aborder ou accoster celles qui me plaisent, j'ai toujours ce fantasme de faire un jour, l'amour à une jeune femme, j'ai déjà des contacts avec mon entourage et j'ai l'amitié d'un ami, mais je manque cruellement de et recherche plus que tout le contact corporel, les sentiments physiques, la tendresse, les caresses, l'affection, la douceur, bref l'amour charnel :


Je recherche une jeune femme blanche, {belle-jolie}, mignonne, naturelle, (exquise, délicieuse,) , affectueuse, douce et caressante, qui ait un corps non flasque, non squelétique, non athlétique, beau dans quasi toutes les positions, avec des seins proportionnés par rapport au reste du corps, ainsi qu'un beau et doux visage, tout en étant non maquillé, bref une vraie petite puce.

(
 

Je sais, choisir ou définir sa/son partenaire idéal(e), c'est forcément discriminant :
 
Mais en même temps, on ne choisit pas ses goûts, ils s'imposent à nous, même lorsqu'on est confronté à beaucoup d'images nouvelles de jolies femmes ou de jolis hommes : On sait, d'instinct, celles ou ceux qu'on préfère ou qui nous plaisent, physiquement : A la rigueur, la vue de beaucoup de belles femmes, peut niveler nos goûts, vers le haut, mais sans que la base ne bouge, à partir d'un certain seuil :
 
De plus, le nivellement des goûts, vers le haut, s'accompagne d'une prise de conscience, qu'on n'avait pas avant :
 
Nos goûts s'assainissent et mûrissent, et on finit par n'aimer, à partir d'un certain seuil de beauté et de santé physique, que les belles femmes, à notre goût, et les femmes en bonne santé physique, qui nous donneront les enfants ayant la meilleure santé, et qui feront de bonnes mères, et qui nous donneront les meilleurs joies et plaisirs charnels
 
) :
 
C'est la condition minimale pour que je puisse apprécier (et me délecter de son corps) et lui faire l'amour (avec tendresse, douceur et volupté) :

Sans cela, elle ne peut devenir ma petite-amie, mais au plus mon amie :

Et je veux la voir et/ou la rendre heureuse, joyeuse, souriante, pétillante, insouciante, radieuse, épanouie, de bonne humeur, pleine de vie :


Je ne lui veux que son bonheur et que du bien.

Je veux qu'elle me fasse de nouveau sourire naturellement.


Chez moi, mis à part les caresses et les gestes tendres et affectifs, il n'y a pas d'intermédiaire possible entre le fait de ne rien faire sur le plan sexuel et le fait de faire l'amour au sens plein du terme, comme l'est pour beaucoup, le fait de baiser (sans état d'âme et sans sentiment, même physique) juste par exemple, pour "tirer son coup et prendre son pied" dans une partie de jambe en l'air, dans les toilettes :

La baise, ou ce qu'on appelle communément le sexe (pour le sexe), c'est la recherche de plaisir, purement et simplement, sexuel, concentrée uniquement sur les organes génitaux, tout en étant négation de l'amitié et de l'amour charnel (sauf parfois peut-être pour les organes génitaux) :

Mis à part, parfois, la vue de la beauté et de la sensualité des corps, elle n'a donc aucun intérêt, tout comme l'est le fait de tirer son coup avec une prostituée :

Elle n'a aucune saveur, aucune chaleur : Je ne comprends donc pas pourquoi tant de gens, y trouve un intérêt :

A mon avis, ils ne savent pas ce que c'est que faire l'amour :


La mentalité qu'ils laissent sous-entendre, n'est pas naturelle, mais est malsaine et froide.


La relation doit donc durer un minimum de temps : Je ne demande pas à une petite-amie d'être ma partenaire exclusive, car je crois que le bonheur, se trouve dans des relations pluricouples indépendantes

(avec au maximum un couple marié par personne, et des lois qui encadrent les naissances et les responsabilités des parents, reste le problème de l'hygiène et du SIDA),

et non dans le dictat de la fidélité, qui favorise la lassitude affective et/ou sexuelle, et une bonne partie de la morosité du couple, qui sans attirance physique et sans désir affectif et/ou sexuel, reste au plus ami.

Mon exigence, je la paie au prix fort, car très rares seront celles que je rencontrerai, qui correspondront à mes critères, et à qui je {plairai|conviendrai} :

J'aimerais bien pouvoir contacter les filles que j'ai trouvées belles, nues et qui m'ont plues, physiquement, sur internet, mais si elles donnaient leur nom ou leurs coordonnées, elles seraient vite submergées et assaillies, en particulier par des pervers et des rigolos, de plus il me faudrait dans ce cas, faire de nombreux essais.

J'aime voir le corps, dans son ensemble et dans toutes les positions, de belles femmes nues qui montrent tout, y compris leur {vulve|petit minou} : La vue de la vulve est ce petit plus qui pimente terriblement le plaisir sensoriel et sexuel.

J'aimerais pouvoir filmer et garder une trace de mes ébats amoureux, et que chaque partenaire en garde une copie :

Mais il me faudrait au moins 3 camescopes avec trépied et une tierce personne (J'aimerais que ce soit une seconde petite-amie et qu'on alterne les rôles, ça ne me dérange pas que mes petites-amies soient bisexuelles et fassent des choses entre elles) pour filmer, or je n'ai qu'1 camescope HD avec trépied, et il me faudrait des outils de synchronisation pour le montage et il faudrait même investir un peu plus dans le matériel, et il faudrait pour plus d'esthétisme que je maigrisse :

Si c'est fait dans les règles de l'art, comme je vais le préciser dans la suite :

Cela ne devrait pas trop affecter mon image ou ma carrière, mais il faudrait quand même changer les regards et les mentalités, et pour cela, il est essentiel d'assainir la pornographie, ce à quoi j'aspire et à quoi je veux contribuer.


Les femmes qui montrent tout, sur internet, ne le font pas toutes, par obligation et sous la contrainte, d'ailleurs, elles y perdraient {de leur|en} naturel, et ne le font pas que pour de l'argent, car même si la plupart ont peur que leur image en pâtisse, beaucoup plus, le feraient :

Elles s'exhibent, sans complexe, et certaines aiment ça et sont jeunes (18-30 ans : catégorie très demandée car la beauté est à son apogée à cet âge, et ne dure pas) et belles, avec une certaine part de lucidité et de culot (Il faut en avoir pour faire ce qu'elles font, de plein grès, sans avoir froid aux yeux, à leur âge) :

Mais pas que des belles femmes, mais aussi, des femmes, à qui cela, semble, clairement, affecter négativement leur image, car il ne faut pas oublier, non plus, d'une part que la pornographie actuelle, est très largement malsaine, et qu'une proportion non négligeable des gens qu'elle attire, ont des tendances, des travers et des penchants malsains, mais aussi que des femmes carrément moches, dont l'intérêt à être filmée nues, est nul, quitte à dégrader leur image, pour gagner à tout prix de l'argent, sont prêtes à tourner dans des films pornos, pour satisfaire les penchants salaces et malsains, d'une bonne partie des consommateurs de porno :

Moi, je ne vais que sur la partie, la plus saine, et comme je l'ai dit plus haut, je suis loin d'être pleinement satisfait.



Remarque : Pour être, à peu près sûr, que les sites sur lesquels on va, n'exploitent pas les femmes, mieux vaut aller sur ceux qui sont les plus sains, càd ceux qui imposent le moins de contraintes aux femmes qui y figurent et qui les respectent le plus :

Par exemple, les sites non trash, non crades, non salaces, non dégradants, non humiliants, n'imposant pas la pénétration anale, la double ou multiple pénétration, l'avalement du sperme, l'éjaculation faciale :

Oui, pour la pénétration ou la fellation, mais en douceur, à un rythme normal, sans brutalité, sans exagération et sans violenter ou brusquer, celle qui la reçoit ou qui la donne.

Par ailleurs, les femmes ne doivent pas se sentir obligées de et ne doivent pas simuler ou exagérer leur jouissance, en poussant des cris inutiles, elles doivent simplement rester naturelles, et rester elles-mêmes.

Et aussi, elles doivent regarder leur partenaire, parfois dans les yeux, et non pas la caméra :

Quand on fait l'amour et qu'on prend vraiment son pied, on est et on reste concentré sur son partenaire et sur l'acte sexuel qu'on est entrain de réaliser et ses sensations, et non en se montrant déconcentrée et distraite, en s'en vantant faussement, en regardant la caméra.

[Remarque : On peut admettre que tout le monde s'accorde sur un noyau commun de beauté, même si une partie des femmes de ce noyau, ne correspondent pas forcément au {genre|style} spécifique de beauté de chacun.

(Ce que je dis des femmes, j'aurais pu en dire autant des hommes, même s'il existe une assymétrie entre les hommes et les femmes, en ce qui concerne la pornographie) :

[/b]
Il n'est pas déviant qu'une personne âgée, au minimum de sa beauté, aime ou aimerait faire l'amour, à un jeune homme ou une jeune femme, au maximum de sa beauté, parcontre le contraire l'est.]


J'aimerais bien pouvoir montrer une partie de ma collection de photos porno-érotique, pour qu'on sache vraiment et exactement quels sont mes goûts et mes préférences :

Je pourrai, de plus, ainsi, pour chaque femme, donner une note à chacune des parties de son corps, et donner une note {globale|générale|d'ensemble}.

Le problème est que je ne pourrai le faire que sur des sites réservés aux plus de 18 ans, m'excluant ainsi d'une bonne partie des sites.

Sinon, il y a plus simple, on peut faire la même chose avec des femmes vêtues au moins avec des dessous qui ne masquent pas ou ne dissimulent pas leurs vraies formes, mais on perd des critères d'évaluation.


J'aurai 30 ans, le 20 février 2012, et à cet âge, on commence à vieillir, or j'aimerais pouvoir profiter, au moins, une fois dans ma vie et dans mon lit, de la présence et de la fraîcheur d'une jeune femme de 20-30 ans :

Je ne sais pas comment je vivrai le vieillissement de ma compagne, ni si je ne romprai sexuellement pour cette raison, mais rompre pour aller où et avec qui ? : Car il ne faut pas oublier que je vieillirai aussi, même si les femmes préfèrent, en général, des hommes plus âgés qu'elles.

J'étais plus symétrique avant, malheureusement mes médicaments m'ont fait prendre du poids.


Je ne suis pas particulièrement doué pour saisir l'humour, ni pour en avoir, même s'il m'arrive parfois d'en avoir :

J'ai souvent du mal à comprendre, à rester concentrer sur, ou à suivre des sketchs comiques ou certains films (pas seulement concernant l'humour, mais en général : Peut-être que ma maladie et mon traitement jouent, peut-être que je n'ai pas la tête ou l'humeur, à rester concentrer sur et tout le long d'un film : D'ailleurs, j'ai souvent d'autres préoccupations), dans leur entier, mais pas tous (exemple : Les sketchs de Anne Roumanoff) :

L'humour n'est pas inné, mais bien quelque chose qui s'acquière par l'expérience :

Il est probable que certains humours, soient peut-être un peu lourds ou tirés par les cheveux, mais il est aussi probable que j'ai un retard à ce niveau là, tout comme j'ai un retard à comprendre les films, en général, car il me manque l'expérience et la culture contextuelle associée :

Comprendre certains films compliqués tels les" Hercule Poirot" inspirés des livres d'Agatha Christie, nécessitent peut-être d'abord de les avoir lus, à notre propre rythme, quitte à revenir, tant de fois que l'on veut, sur certains passages :

Or visiblement, je ne possède pas une immense culture littéraire, malgré le fait que je sais très bien rédigé, comme le prouve ce message de cette discussion.

 
L'humour serait un indicateur des traits d'esprit et d'agilité,de flexiblité et de souplesse d'esprit, de celui qui en use, mais moi, je dis que l'humour n'est bien souvent qu'un indicateur superficiel des traits d'esprit et d'agilité, de flexibilité et de souplesse d'esprit, de celui qui en use (même si je suis certain que les humoristes ont la plupart du temps un bon QI, qui caractérise cette agilité et cette flexibilité d'esprit), et que mis à part ce premier, en matière d'esprit, j'ai beaucoup à faire valoir et à revendiquer :

Ils ont de l'agilité et de la flexibilité d'esprit, pour blaguer, mais rarement pour parler de sujets sérieux ou de réflexion :

Je suis plus lent, mais suffisamment agile, flexible, rigoureux, synthétique, exercé d'esprit, pour en parler :

Je suis plus, là, pour {parler|traiter} de sujets de réflexion, que pour étaler ma culture, d'ailleurs, je suis plus un philosophe, à la tête bien faite, qu'un grand érudit, à la tête mal faite.


Je ne veux pas me faire évincer juste pour de l'accessoire, il faut qu'on voit et que je montre le fondamental qu'il y a en moi.



Je m'aperçois que je n'ai pas beaucoup de discussions, car je n'ai pas beaucoup d'expériences et d'histoires, à raconter ou à partager, car il faudrait que j'en vive suffisamment, au quotidien.


De plus je ne ressens pas toujours la nécessité de parler de ce dont les autres parlent.

Mes livres proviennent pour la plupart du rayon science (vulgarisation) et du rayon mathématiques scolaires, universitaires ou de recherche, rayon science qui occupe une toute petite place, mais qui garantie la plus grande proportion de livres pertinents et véritablement instructifs et utiles :

En effet, lire de la littérature, est le plus souvent plaisant et divertissant émotionnellement, mais n'apporte rien de plus, tout au plus, des capacités d'expression et de description, des capacités rhétoriques, de nouveaux univers parfois fictifs et imaginaires, des connaissances sur les moeurs, sur les mentalités et sur les contextes historiques et descriptifs, de la vie des hommes, selon leur milieu socio-culturel, et les époques, et les rayons développement personnel, psychanalyse, sexualité, cuisine, et gestion, .. etc, fourmillent de charlatanisme, de livres vendeurs, et de livres superficiels et sans intérêt.

Une partie de mes livres, provient du rayon philosophie, du rayon littérature historique, du rayon urbanisme et architecture (Je crois pouvoir m'étendre au rayon Histoire, à une partie du rayon sociologie).

J'aimerais pouvoir élargir mon horizon, mais le domaine du livre, est très vaste, je n'ai pas de repères fiables pour choisir des livres pertinents, suceptibles de m'intéresser et de m'enrichir, et je ne peux pas tout lire : Il me faudrait bien plus d'une vie, pour lire tous les livres d'une librairie.

Je ne lis pas de livres sur la musique, mais j'aime la musique et j'en compose : La musique a certes un rôle comparable à celui de la littérature, mais son effet est plus direct et plus immédiat.



Je supporterai mal d'être puceau toute ma vie, et je finirai par le regretter tôt ou tard :

Il est encore temps pour moi de faire certaines choses, après il sera trop tard :
 
Je n'envisage pas de commencer à faire l'amour quand j'aurai 50 ans, directement avec des femmes de mon âge, sans jamais avoir pu faire au préalable l'amour à des femmes plus jeunes de 20-35ans et profiter des joies qui vont avec.



J'ai du mal à {regarder|fixer} longtemps quelqu'un, dans les yeux, et j'ai peur qu'on interprète, mal, mon regard, et qu'une fille croit faussement que je suis amoureux d'elle ou que je suis intéressée par elle :

Il faut que je regarde les filles qui sont autour de moi, pour détecter ou repérer celles qui me plaisent, ou celles qui me plaisent plus ou moins, et parfois il me faut plusieurs regards furtifs, pour savoir si une fille me plaît vraiment ou si il y a quelque chose qui me plaît chez elle :

De toute façon, en général, ça ne sert à rien : La plupart du temps, elles ne sont pas assez belles pour moi ou ne me plaisent pas assez, et puis même lorsqu'elles sont suffisamment belles, je ne fais pas l'effort de les aborder :

Remarque : J'aimerais avoir des lentilles de contact-appareil photo, qui se déclenchent quand je le veux : Ainsi, j'aurai toute une collection de photos, des filles que j'aurais vues, dans la rue, et qui me plaisent.




J'ai un M2 RECHERCHE de Mathématiques, avec lequel je ne peux rien faire, sauf à passer certains concours, j'ai perdu du temps.


J'aime avoir des discussions consistantes et pertinentes, avec l'effort d'avoir les bons mots, les mots justes, les mots les plus appropriés.

J'aime les livres de vulgarisation en neurosciences, de philosophie des sciences.

J'aime les maths.

J'aime le cinéma, mais quand les films peuvent me plaire.

J'aime les jeux vidéos, mais pas n'importe lesquels (Zelda, Mario, Donkey Kong, Starwing, LylatWar : Des jeux exclusivement sur Nintendo).

J'aime aller au restaurant, mais je ne peux pas y aller trop souvent.

Je n'ai pas un grand engouement pour le sport et les émissions sportives.

J'aime me balader en ville.

Je ne fréquente pas les boîtes de nuit et les discothèques.


Je sais, je suis un homme qui a une personnalité à facettes multiples (à ne pas confondre avec personne à personnalité multiple) [Dans mon cas : Cf. ce forum] :

Certains, derrière une façade apparemment normale, cachent la partie immergée et sombre de leur iceberg, d'autres avec une façade teintée de défauts apparents, cachent la partie immergée et radieuse de leur iceberg :

Bien entendu, dans la drague et la séduction, ce seront les premiers qui l'emporteront.

Le problème des personnalités à facettes multiples, est que leurs facettes peuvent paraître contradictoires ou incompatibles : Le passage de l'une à l'autre, peut brusquer, brutaliser ou heurter la sensibilité, de leur éventuel conjoint ou conjointe, au point que s'il n'en a pas été prévenu : Il voudra rompre :

Par exemple entre ma pensée abstraite, plus masculine et une partie de ma pensée, plus concrète, plus féminine :

Comment toujours concilier pratique de la philosophie des sciences, pratique de la recherche personnelle en mathématiques* (raisonnements et abstraction, parfois purs), pratique de la composition musicale (Je crois déjà que ces 3 derniers sont conciliables) et pratiques sentimentales et affectives ?

(*) Je n'ai jamais eu accès à la thèse : J'ai quelques thèmes de recherche personnelle, mais cette recherche solitaire, non encadrée, non débroussaillée, est difficile, surtout lorsqu'on n'est pas au fait, de ce qui a déjà été fait, et de ce qui n'a pas encore été fait, dans les domaines concernés.

Entre celui qui tond la pelouse et qui charrie des brouettes de déchets verts, qui aide à évacuer ou à déblayer certains meubles, celui qui aide à bricoler, et à débarrasser la table et à ranger la vaisselle dans le lave-vaisselle, celui qui aime les pâtisseries fines et la bonne nourriture saine et de qualité, et le bon vin, celui qui aime le plaisir des sens, le confort, les choses pratiques et utiles, celui qui aime la réflexion, sa rigueur, son abstraction, sa structure et son esthétisme, que ce soit en mathématiques ou en philosophie des sciences, celui qui aime la musique et la composition musicale, plus à travers l'émotion qu'elle procure, qu'à travers sa virtuosité, et qui compose à la voix, au dictaphone et dans sa tête, et qui aimerait mettre ses musiques sur support CD ou DVD, avec les bonnes sonorités, en achetant et en utilisant un synthétiseur adéquat,

mais aussi celui qui se lave tous les 4 jours, qui ne se lave pas toujours les dents et qui a souvent mauvaise haleine, qui a du mal à discipliner ses cheveux et à se coiffer, qui n'est pas toujours bien habillé, qui est en surpoids, qui a souvent des flatulences silencieuses, mais fort odorantes, qui a du mal à faire sa vaisselle, à la main, et à faire le ménage dans son appartement, mais qui s'en sort, qui a du mal à se lever, le matin pour aller en cours, car il se couche trop tard ou il dort mal, qui panique, tétanise ou qui ne sait pas comment se comporter, lors de certaines situations, face à certains groupes issus de certains milieux sociaux, plutôt défavorisés, l'homme qui rate et échoue dans ses études, depuis son 1er M2 RECHERCHE de mathématiques, qu'il a obtenu en 4 ans, mais qui a tant d'autres choses et qui est passionné et pris par tant d'autres choses, un homme qui aimerait connaître la vraie liberté, celle qui consiste à ne dépendre de personne financièrement et de ne pas avoir à travailler pour pouvoir vivre, pour pouvoir se consacréer pleinement à ce qu'il veut vraiment faire et à ce qui compte le plus pour lui et à ses yeux.

mais aussi une personnalité complexe, un peu comme Tolkien (auteur du Seigneur des anneaux) qui possède toutes les facettes des personnalités de ses personnages, or il se trouve que dans mon écrit principal de mai 2005, je me suis identifié à nombre de personnages, issus de films et de livres, que j'ai vus ou lus, et que j'ai aussi créé mon propre personnage, celui d'un mégalomane humaniste réaliste, l'homme le plus normal, le plus humain, le plus sensible, le plus conscient, de tous, l'homme qui désire le plus au monde, qui ne veut pas mourir, et qui veut vivre, survivre et s'éclater, à jamais et/ou pour l'Eternité ou presque, avec l'Humanité, la Vie terrestre et la Vie extraterrestre, dans l'Univers.

Certains défauts proviennent du fait que je vis seul, sans but de vivre et de plaire à autrui :

Par exemple, je me laverai plus souvent quand j'aurai une petite amie, et avant de faire l'amour avec elle, et je me laverai les dents plus souvent et avant de l'embrasser langoureusement.


Je veux qu'elle ait un minimum d'hygiène et un minimum d'hygiène intime.

Je crois savoir embrasser avec la langue, mais il faudra peut-être qu'elle m'apprenne.

Je n'aime pas et ne pratiquerai normalement pas la pénétration anale.



Cf. entête : Je suis loin d'être satisfait de la pornographie actuelle, y compris dans ses commentaires vulgaires, d'hommes à femmes objets, soumises, insassiables, prêtes à tout pour assouvir les fantasmes des hommes, y compris les plus malsains, les plus dégénérés, et les plus salaces et les plus libidineux, sans respect mutuel, dont je ne tiens pas compte lorsque je télécharge des photos ou des vidéos :

J'aime les femmes qui me correspondent et qui ont du désir, des sentiments, de l'amour charnel, pour moi, mais je n'aime pas les dominer, j'aime la réciprocité, et j'aime aussi une certaine notion de décence accompagnant, mais ne niant pas la crudité de l'acte sexuel, et le respect mutuel :

Cela ne contredit pas le fait que j'aime que les femmes soient un minimum actives et qu'elles savent se montrer séduisantes, désirantes, bref qu'elles savent montrer leurs charmes et se montrer aux hommes, notamment sous des poses suggestives, valorisantes et {provocatrices|provocantes}, lors de l'amour :

La crudité ou le caractère brut de l'acte sexuel (et les pulsions de vie, qui vont avec), se vivent de manière naturelle, intense, authentique, saine, merveilleuse.


Dans la pornographie actuelle, j'y trouve parfois, quelques bribes, ça et là, qui m'intéressent, mais je suis globalement insatisfait :

Je ressens un vide considérable :

Je pense qu'il y a 2 choses essentielles qui doivent y être intégrées :

La beauté et la sensualité des corps (contrairement à ce qu'on pense, elle est très loin d'être intégrée, même si c'est ce qui est le mieux intégré) et la façon dont c'est fait et dont sont mis en scène les actes sexuels :

Il serait préférable d'avoir des scènes d'amour, naturelles, saines et authentiques, non expurgées, que des scènes de baise, performantes, artificielles et sans saveur, mêmes expurgées.


Quand je pense, à tous ces beaux corps qu'on a expédiés dans des scènes de baise, au lieu de les faire tourner dans des scènes d'amour :

Quel gâchis.


Je ne comprends pas cette mentalité des acteurs porno, à vouloir, au nom du secret de la vie privée et de l'intimité, faire l'amour en privé, et à baiser en public :

Je pense qu'il faut rendre public et faire partager au public, ces merveilleux moments privés, plutôt que de les garder pour soi, en extériorisant et en laissant au public, et en éduquant et en habituant le public, à ce qu'il y a de plus bas et de plus médiocre.

Dans la pornographie actuelle, les acteurs porno, ont juste un peu d'affection pour les organes génitaux.


Pourquoi, la majorité de ceux qui vont sur les sites pornographiques, ne sont pas comme moi et ne recherchent pas la même chose que moi, et ont plutôt des objectifs et des intentions malsains, pervers, salaces, crades, laids, humiliants, dégradants et déviants :

Que recherchent-ils vraiment dans une pornographie malsaine, maladive et pathologique ?

Assurément, ils ne sont pas très normaux ? (Par non normaux, j'entends qu'ils ont des comportements pathologiques càd des comportements qui font courir l'Humanité à sa perte, à la dérive ou à la maladie.)
 
 
 
 
 

 
Philosophe 2.0
Administrateur
 
Posté le: 02/09/2011 15:57:39 Sujet du message: L'affection ou les sentiments physiques sont aussi importants que l'affection et les sentiments intellectuels
 

 
 
1) Je suis puceau, j'ai toujours ce fantasme de faire, un jour, l'amour, à une femme.
 
Pour moi, contrairement à Delaporte, la sexualité ne s'identifie pas à la tristesse charnelle en dehors de la procréation, le sexe au sens large, est un besoin, une pulsion de vie, tout comme l'est la faim, et la soif, même si tous trois peuvent aussi parfois entrer dans le domaine du désir non vital et qu'il ne faut pas tomber dans l'excès, par ailleurs l'assouvissement de chacun d'entre eux, contribuent à notre bien-être, donc à notre bonheur.
 
J'ai besoin que ma petite amie soit jolie, mignonne et douce, et ait un corps non flasque, non squelletique, avec des seins proportionnés par rapport au reste du corps, et qui soit beau dans quasi toutes les positions : Je pense que c'est la condition cruciale pour qu'il y ait la plus grande harmonie dans l'affection, le contact physique, et la tendresse, entre elle et moi : Car la beauté physique reflète la santé du corps, son caractère caressant et agréable au toucher et en son contact : Malheureusement, j'ai un surpoids d'environ 20 kg, et je ne suis pas aussi beau que je l'exige de mon éventuelle future petite amie, mais c'est ainsi, je n'ai pas le choix, mes goûts sont ainsi faits et ne peuvent pas se dégrader, c'est injuste, mais c'est comme ça.
 
Dans les conditions que je viens de mentionner, je ne veux et ne peux lui faire l'amour, qu'en lui voulant que du bien.
 
Ce qui me manque le plus, c'est bien le contact physique, que je pourrais avoir avec une petite-amie : Même le fait de l'avoir dans mes bras.
 
 
2) La beauté, affichée par les produits de beauté, féminins, est souvent artificielle, et bien qu'elle ait un certain charme, elle ne correspond pas forcément au goût de tous et même de la plupart des hommes, qui veulent plutôt de par l'Evolution, des femmes qui feraient de bonnes mamans.

 

 
Philosophe 2.0
Administrateur
 
Posté le: 29/01/2012 23:05:09 Sujet du message: Et moi, dans le livre "Sexe & cerveau" de Sébastien Bohler ?
 


 
Je ne sais pas faire preuve d'esprit et d'humour, surtout d'humour.
 
Je ne sais pas me montrer central et influent, au milieu d'un groupe d'hommes.
 
Mon surpoids de 15-20 kg dû à mes médicaments, m'a fait perdre de la symétrie.
 
Je n'ose pas aborder ou draguer les filles qui me plaisent, de peur de me prendre des râteaux
 
Donc je ne suis pas parmi les hommes les plus séduisants ou les plus séducteurs, et d'une certaine manière je suis exclu et mis à l'écart, d'où mon isolement et ma solitude.
 
En même temps, faire preuve d'humour et être central et influent, ça s'acquière par l'expérience et les rencontres :
 
Si je ne fais rien, j'en resterai au point mort, et rien n'arrivera ou ne se passera :
 
Je sens que je vais avoir du mal à débloquer la situation, et à rattraper mon retard :
 
Pour aborder une fille, il faudrait que ça ait l'air naturel, or je ne peux pas ou je ne sais pas forcer les choses pour qu'elles aient l'air naturelles :
 
Il faut obligatoirement que ça soit naturel :
 
Dans quels contextes, vais-je faire le plus de rencontres naturelles, et en particulier faire le plus de rencontres naturelles fructueuses ? :
 
Il faut que je fasse parti d'un groupe de copains ou d'amis, qui m'introduise à et me permette de connaître d'autres personnes.
 
Malheureusement, je ne fais pas vraiment parti d'un groupe (J'ai du mal à m'y insérer), et je ne vais pas dans les bars et les discothèques, le soir.
 
Je me me suis pas donné les conditions pour réussir.
 
 
Plus la personne avec qui on fait l'amour est symétrique, càd plus elle est belle, plus notre jouissance sexuelle et l'orgasme sont grands : C'est normal.
 
J'ai des problèmes à regarder tout le temps, les gens dans les yeux, lorsque je leur parle.
 
J'ai un gros nez, j'ai une grosse bouche, j'ai les jambes plus grandes que le buste, j'ai un genuvalgum, mon visage vu de profil, est trop profond.
 
Atout :
 
J'ai la mâchoire large,
je suis un peu poilu, mais pas trop,
(j'ai un grand front droit).
 
 

 
Philosophe 2.0
Administrateur
 
Posté le: 05/03/2011 19:31:49 Sujet du message: Idée brouillonne et spéculative, sur la dissociation artificielle entre amour et sexualité


 
 
Caricaturons un peu :
 
Pour beaucoup, sexualité et amour sont dissociés, car pour eux, la sexualité se résume à du sexe comme dans la pornographie actuelle, et l'amour est une amitié intellectualisée et désincarnée :
 
L'affection, la tendresse, les caresses, viennent au second plan et sont très sous-estimées.
 
Il ne peut y avoir d'amour (amitié accompagnée d'une attirance sexuelle mutuelle), entre des êtres qui ne respectent pas leur(s) orientation(s) sexuelle(s) et qui vont à l'encontre de leurs attirances sexuelles naturelles, de plus l'orientation et l'attirance sexuelle mutuelles, conduisent naturellement à la sexualité :
 

Donc amour et sexualité sont indissociables et le platonisme revient à refréner ses pulsions sexuelles naturelles, de plus, le choix du physique du partenaire est déterminant dans l'amour, car ses caractéristiques déterminent le plaisir charnel et une bonne partie du plaisir affectif qu'on aura avec lui, sinon notre amour n'est au plus qu'une amitié profonde.
 
 

5) Réfléchir sur la problématique de construire un monde vivant, de plus en plus démocratique, dans le sens où celui-ci tendrait vers un progrès global et de faire émerger des mégalomanes humanistes réalistes.

6) Parler des peurs, des craintes et des angoisses existentielles, lointaines ou pas, d'avenir ou pas, avec ou pas Le seigneur des anneaux, Terminator, Alliens, Matrix, Cube zéro, Une brève histoire de l'avenir (livre de Jacques Attali), les guerres chimiques et bactériologique, les théories de Kurzweil, La mort de la mort (livre de Laurent Alexandre) : Entre autre : Peut-on imaginer et envisager pire que le nazisme ? :
On pourra faire part d'opinions argumentées ou d'oeuvres, plus optimistes, plus sereines, plus tempérées ou plus pragmatiques, sur le sujet.

Philosophie partie II et Amour, sexualité et pornographie, partie II :

Cf. aussi, les livres de Ruwen OGIEN

7) Remarques personnelles et mes sentiments spéculatifs sur Delaporte, pouvant être sujets à modification :
 


Lorsque j'ai des discussions avec des intervenants, par exemple sur le forum Thomas d'Aquin, j'angoisse parfois de faire un faux pas, qui me mettrait dans une situation embarrassante, indépêtrable, ou inextricable, ou en position de faiblesse, alors qu'elle ne l'est en réalité le plus souvent, qu'en apparence ou de façon superficielle. De toute façon, Delaporte, n'argumente jamais face à moi, il ne sait que m'affirmer sans preuve que j'ai tort ou que j'ai l'esprit confus et imperturbable (qui s'applique beaucoup plus à lui), et il préfèrera ne pas signaler mes faux pas et me laisser continuer, lorsqu'il y en a et lorsqu'il les remarque, parce que ça l'arrange, et il préfèrera m'en dire le moins possible sur ses idées et conceptions, parceque ça l'arrange aussi, afin que je me dépatouille seul, face à lui, sans aucune précision ou clarification : Dans certains raisonnements de ses adversaires, il préfèrera insister et attacher de l'importance sur les erreurs mineures ou superficielles, et les faire passer pour des erreurs majeures, et ainsi détourner les regards des lecteurs, sur le fond même du raisonnement.

Dans tous les cas, il faut que mes messages soient cohérents, clairs et nickels, que les erreurs ou les faux pas, ne soient que mineurs, que les sujets sur des points sensibles, soient parfaitement bien posés : C'est pour cela que je modifie beaucoup mes messages, jusqu'à obtenir leur forme parfaite, malheureusement dans une discussion, les intervenants peuvent intervenir à tout moment, et il me faut abandonner mes modifications, si elles ne sont pas mineures : Généralement, j'ai suffisamment de temps.

En ce qui concerne Delaporte, ses croyances et de nombreuses subtilités du langage dans les raisonnements, lui ont échappé, l'ont induit en erreur, et ont faussé son esprit, de nombreuses fois : Si bien que son esprit actuel est grandement faussé, et qu'il est très difficile de lui convaincre du contraire, et de le sortir ou de le dépêtrer du bourbier enlisé , dans lequel il s'est mis. Au cours de ses études de philosophie, il a probablement choisi la spécialité qui lui plaisait le plus et où il excellait le plus, à savoir la théologie : Il y réussissait probablement plus en étant théologien que philosophe. Il est grandement érudit en théologie, mais cela l'a grandement éloigné de la Raison, de la Vérité, et de l'Intuition, même lorsqu'elle se révèle juste. Il essaie parfois de démonter faussement certains raisonnements, en y voyant des faux-semblants subtils qui auraient échappé à leurs auteurs, et se faisant il s'égare bien des fois.

Il est vrai qu'il peut être facile de calomnier sans preuve et sans justification à l'appui, cependant ce n'est pas un hasard si j'ai acquis de tels sentiments, et il n'est pas toujours aisé de retrouver les citations qui en témoignent, si on ne les a pas notées au fur et à mesure de nos constatations et de notre ressenti : Je crois néanmoins que cela est faisable et possible et que je vais le faire progressivement. D'autre part, j'ai aussi parlé de Delaporte, dans une des catégorie du forum



NB : IMPORTANT : Je ne peux être tenu responsable que des propos que j'aurais tenus, y compris, dans les discussions, dans lesquelles j'ai participé, dans d'autres forums, et que j'aurais mis, en pdf ici :
Il ne faut pas oublier que le but de ce site, est de rassembler et d'organiser quasiment toutes mes pensées et tous mes écrits

NB : Les liens sont indirects (Il s'agit d'un hébergeur de fichiers pdf, gratuit : Donc la contrepartie est l'acceptation de publicité gênante) :

Dès que vous cliquez dessus, une page s'ouvre :

Pour accéder au contenu des pdf, vous devez cliquer sur le lien "Télécharger le fichier" :

En fait, à ce moment là, vous ouvrez seulement le document, libre à vous après de le télécharger.


NB (08-01-2012) : J'ai rarement tort fasse à Delaporte, cependant beaucoup de textes que j'ai envoyés sur son forum, n'y sont pas suffisamment aboutis : Pour en voir de plus aboutis, il faut consulter ce forum.


Remarque :

Je suis banni de plusieurs forums pour plusieurs raisons :


- J'ai parfois balancé du contenu ou des liens pornographiques (exprès, ou parce que je voulais montrer ce que je considère comme l'image d'une pornographie saine, avec de belles femmes à mon goût).


- Avec humour, j'ai fait de petites attaques personnelles à et des critiques contre Delaporte sur son propre forum, car j'ai envie de le dépeindre tel qu'il est vraiment, intérieurement et tel qu'on le devine, ça me démange :

J'estime qu'on ne peut dissocier la personne, de ses idées, et j'estime contrairement à Delaporte, qu'on peut me faire des attaques personnelles et des critiques contre ma personne, surtout si elles sont justifiées et fondées, sur mon forum, et ailleurs :

Delaporte, lui, n'admet aucune critique personnelle, reste constamment sur ses positions, et nie en bloc, tout le reste, même lorsqu'on lui apporte la preuve saillante du contraire;

pour lui, la sexualité est à mettre aux pissotières, sauf lorsqu'il s'agit de procréation :

C'est un homme relativement froid, distant, austère, et desséché, dont les dîplômes, du moins en philosophie, ne sont pour bonne partie que poudre aux yeux (maîtrise de philosophie à la Sorbonne et diplômé à l'IPC [institut de philosophie comparée]) : Il est passé à travers les mailles du filet pour ce qui est de sa réussite dans ses études de philosophie, et cette dernière demeure pour moi, un mystère, surtout lorsqu'il s'agit d'établissements comme la Sorbonne et l'IPC : Je m'inquiète sur le système universitaire français dans les domaines littéraire et surtout en ce qui nous concerne philosophique : La page d'accueil actuelle de l'IPC indique que le rythme des cours est aussi intense et soutenu que dans les prépas littéraires : Cela montre que Delaporte a des capacités pour engranger, emmagaziner et organiser, rapidement, un grand nombre d'informations, mais le problème est que cela devrait aussi montrer ses capacités de raisonnement, je crois bien qu'il en a, mais que les contenus sur lequel il raisonne sont faux ou obsolètes pour la plupart, et ont altéré ses capacités de raisonnement par rétroaction. Moi, mon diplôme le plus élevé, est un M2 RECHERCHE de mathématiques, et encore je considère que mon vrai niveau est le M1 (car mon M2 a été trop folklorique), et je n'ai eu que des mentions passables entre la L1 et le M1, et pourtant il me semble bien, être plus rationnel que Delaporte dans mes conceptions et dans mes raisonnements, cependant lui, contrairement à moi, est soutenu par des membres d'une association, bien diplômés, il a pu publier des livres, et même si mes idées valent plus que les siennes, elle ne pourront pas bénéficier d'un tel soutient quant à leur diffusion, si je ne fais rien et ne me bats pas pour elles.

Vous trouverez ces attaques personnelles et les pastiches où je me suis éclaté à me faire passer pour Delaporte, signalés, sur ce forum, y compris ceux qu'il a supprimés sur son forum (24 novembre 2017 : En fait, je ne les ai jamais mis et heureusement que je me suis bien gardé de le faire car la charte Xooit stipule l'interdiction de publier des contenus attentatoires à l’image d’un tiers. De toute façon, même, si je les mettais sur mon forum, je préciserais qu'il s'agit bien de caricatures).


Finalement, même s'il est trop tard, et que Delaporte ne m'acceptera probablement plus jamais sur son forum : Il est plus légitime que je le critique en me moquant de lui, sur mon forum, plutôt que j'aille polluer et le taquiner sur son forum :
Mais, hormis cela, comme je l'ai dit, ailleurs, la confrontation avec des personnes aux idées contraires aux nôtres, est très productive : Elle fait naître en nous, des idées, qui sans elle, n'auraient pas pu voir le jour : Or Delaporte est un vivier intarissable d'idées contraires aux miennes : C'est dire de quoi, je me prive et de quoi je suis privé.

- J'ai créé des discussions à n'en plus finir, parce que je n'arrivais pas à exprimer des idées mathématiques que j'avais en tête (finalement un certain Michel Coste est venu à ma rescousse, en montrant que les notions dont je parlais, existaient déjà) et parce que j'ai émis des messages intempestifs (sur Les-mathematiques.net).


Au moins, sur mon propre forum, je ne risque pas d'être banni, sauf si j'enfreins la loi.


Sur le forum Thomas d'Aquin, j'argumente avec force et conviction, même s'il m'arrive parfois, de commettre des erreurs, erreurs que je m'efforce de corriger par la suite :

Il se peut, entre autre, que certaines de mes discussions commencent de manière erronée, sans que cela n'intervienne, ne se répercute sur le ou ne nuise au reste de ces discussions

Souvent les erreurs que j'ai commises dans une discussion sur un forum, sont corrigées ou rectifiées dans une autre discussion qui lui est postérieure, sur le même forum, et si ce n'est pas le cas, elles seront mentionnées et corrigées, ici, sur ce forum :

C'est que c'est un vrai travail, parfois, d'avoir et de trouver les mots justes, au bon moment.




Attention : Le Vide ou La réunion des espaces ou des ensembles remplis de vide, est différent de L'Ensemble vide (Rien) : Le Vide, n'est pas Rien :

Dans certaines discussions, il y a parfois confusion.

J'assimile l'Immatériel, soit à une seconde matière qui interagit avec la matière classique, en ayant la suprématie dessus, soit à L'Ensemble Vide (et non pas Au Vide).

La Matière (matière, ondes, antimatière, énergie, … etc) est soit le complémentaire de L'Ensemble vide, dans Tout, soit le complémentaire Du Vide, dans Tout, mais je préfère la 1ère définition.


Attention : On attachera de l'importance à la phrase modifiée : "Tout est le monde de tous les possibles où tout n'est pas possible".
 
 
Remarque : Il faudra systématiquement remplacer le mot "L'Univers" par "Tout".pdf


Remarque :

Pour Delaporte, plus un corps est homogène, plus il est pur, plus il est divin, plus il est parfait, car plus il s'approche de la création divine, à son premier instant (Ici Dieu est à prendre au sens de la religion catholique).


Mais, je dirai que certains êtres ou corps, très hétérogènes et très composés, comme les nôtres, sont très complexes, très structurés et très organisés, et ont une puissance d'interaction, bien plus grande, que leur masse ou leur volume, en élément relativement simple, telle que l'eau, et que par la même, ils sont plus divins que leur poids ou leur volume en eau, car ils s'approchent plus de Tout (la réunion de tout ce qui existe) et de sa perfection, que cette dernière (Mais ici Dieu est à prendre dans un sens différent de Delaporte, puisqu'ici Dieu est Tout), Tout dont nous n'avons le plus probablement, rien à attendre ou à espérer de lui, car ce n'est très probablement pas un être pensant-conscient, et dans lequel nous devons vivre et survivre en lui, car nous n'en aurons toujours qu'une connaissance partielle :

Pour accroître notre probabilité de survie, nous devons, sans cesse, augmenter notre puissance d'interaction, càd que nous devons partir à la conquête infinie de Tout, nous devons accroître, sans cesse, notre {nombre|population}, nous devons, sans cesse, accroître nos connaissances et notre puissance technique et technologique.


Remarque :

A tout état donné e dans E_états :


Les éléments d'un ensemble E_e, ne sont pas plus premiers que cet ensemble E_e, car éléments et ensemble, sont indissociables :

De même, à un état donné :

Les sous parties d'une partie, ne sont pas plus premières que cette partie, car sous-parties et partie, sont indissociables :

Donc, à tout état donné :

Tout est aussi premier, que ses sous-parties
parcontre Tout à un état antérieur, est premier par rapport à Tout à un état postérieur :
 
Il est fort probable qu'il n'existe pas d'état premier de Tout et que Tout soit incréé, et puis supposons que cet état premier a existé, à cet état premier, Tout s'est réduit au pire à l'Ensemble vide, donc Tout a toujours existé, existe, et existera toujours, pas nécessairement par rapport à l'Espace-Temps, mais par rapport à quelque chose d'éternel, l'Ensemble vide, le complémentaire de Tout dans lui-même, qui peut s'identifier parfois à Tout, dans son état minimal.

Il est possible que Tout ne s'est jamais contracté et réduit à l'Ensemble vide :

De toute façon qu'il se soit réduit ou pas, qu'il se réduise un jour, ou ne se réduise jamais à l'Ensemble vide, Tout est Eternel.

De plus, il est fort probable, vu que plus on connaîtra de dimensions, moins elles seront indépendantes, que la réalité soit plus complexe que cela, mais qu'il n'en demeure pas moins que Dieu au sens du panthéisme de Spinoza, sans l'idée de déterminisme absolu, c'est Tout, et que le Dieu des croyants, n'existe pas, sauf si on suppose que c'est le faux Dieu L'Humanité et certaines communautés extraterrestre, auxquelles nous pouvons avoir une certaine foi.



Discussions issues du Forum Thomas d'Aquin

NB IMPORTANT : Je suis intervenu sur le forum sous les pseudos Infzelastrophe, Sciences VS Religions, Le Nouveau mi Tourangeau - mi Orléanais

Je rappelle que je ne suis uniquement responsable que de mes propres propos, pas de ceux des autres intervenants.

12) Concaténations de discussions sur le forum Thomas d'Aquin, commentées

https://www.fichier-pdf.fr/2015/09/10/forum-thomas-d-aquin-philosophie-copie-5-4


https://www.fichier-pdf.fr/2017/03/11/forum-thomas-d-aquin-amour-et-sexualite-copie-4-2

11) phorum - Questions disputées - ReEschaton, journal de combat a3


10) phorum - Questions disputées - Correction Les erreurs de Spinoza ne remettent pas toute son oeuvre en question a19
pdf

Toutes les idées et toutes les constructions de Spinoza, ne sont pas bonnes à mettre à la poubelle :

1) Il y a de bonnes intuitions.

2) Les idées émises dans le cas du déterminisme absolu (pour peu qu'elles soient vraies), s'appliquent sous des hypothèses affaiblies, dans le cas du déterminisme partiel.


Cependant, il est vrai que personne n'a su mettre le système "L'Ethique de Spinoza", sous la forme d'un vrai système formel : Peut-être que c'est la faute des traducteurs : Si l'on croit à priori que ce système est formel, c'est aussi peut-être que le langage est parfois trompeur.


9) phorum - Questions disputées - Les erreurs majeures de Spinoza ne remettent pas en cause l'essentiel de son oeu a1
 
 
Dans cette discussion Delaporte et moi, ne sommes pas d'accord, pour des histoires de terminologie et du
sens que nous y accordons :


Pour moi, L'Univers = Tout = Dieu :

Lorsque je parle de L'Univers, je parle de Tout, c-à-d de la réunion de toutes les parties existantes ou de
tous les existants, alors que Delaporte, lorsqu'il parle de L'Univers entend, seulement, par là, la réunion des
parties existantes matérielles ou de tous les existants matériels.

 
Par ailleurs, il y a un de mes arguments clés qui tombe, en effet un amalgame de matière inerte, vivante, pensante, consciente, au sens classique de ces termes, peut être un être vivant, pensant, conscient et en particulier Tout peut être un être vivant, pensant, conscient, j'en parlerai dans mon second message après ce gros bloc de messages.


8) phorum - Questions disputées - Quand la forme obscurcit ou opacifie le fond des choses a36


phorum - Questions disputées - Re Quand la forme obscurcit ou opacifie le fond des choses a28


phorum - Questions disputées - Re Quand la forme obscurcit ou opacifie le fond des choses a21


Remarque : Dans cette discussion, j'ai été un peu trop puriste, on pinaille et on chipote sur la terminologie, Delaporte a d'une certaine manière raison, en donnant une terminologie intuitive qu'on peut donner, dans le langage courant, mais qui est approximative et informelle :

Tout compte fait, je vais quand même lui donner raison, mais ça m'arrivera rarement :

+(2)(a,b,c) = a + b + c = +(a,b) + c = +[+(a,b),c]

donc la somme (2) de a, de b et de c, est égale à la somme de la somme de a et de b, et de c,

donc la valeur de l'application somme(2), au point (a,b,c), est égale à la valeur de l'application somme, au point [la valeur de l'application somme, au point(a,b), c],

donc la valeur de l'application somme (2) au point (a,b,c), est la valeur de la composée d'un couple constitué de l'application somme au point(a,b) et de l'application identité au point c.

De plus il existe des nombres réels c1,c2 : c = c1 + c2

donc +(2)(a,b,c) = +[+(a,b),+(c1,c2)]

donc la somme (2) de a, de b et de c, est égale à la somme de la somme de a et de b, et de la somme de c1 et de c2,

donc la valeur de l'application somme (2) au point (a,b,c), est égale à la valeur de l'application somme, au point [la valeur de l'application somme, au point(a,b), la valeur de l'application somme au point (c1,c2)],

donc la valeur de l'application somme au point (a,b,c), est la valeur de la composée d'un couple d'applications somme au point (a,b) [respectivement au point (c1,c2)],

en ce sens une somme est bien une somme de sommes, et comme une multiplication est une somme, c'est aussi dans ce sens, une somme de sommes.


7-1) phorum - Questions disputées - Attente de traduction pour certains mots anglais ou américains peu catholiques ! a1.pdf
 
 
Remarque : 1), 7), 7-1), ont des thématiques communes sur l'amour, la sexualité et la pornographie.
 
Remarque : Dans 7-1), j'ai copié-collé des listes de mots sur des sites pornos, et j'ai discuté du caractère profondément malsain de la pornographie actuelle et de son assainissement : Voir aussi 1) et 7).
 

7) phorum - Questions disputées - Re un best seller Caritas in veritate a12


6) phorum - Questions disputées - Delaporte Dîtes sur quelles bases vous voulez discuter a48
 
 
Remarque : Ma définition de "La Matière" prête à confusion, dans cette discussion : Se reporter un peu un peu haut, dans mes commentaires : Il y a 2 définitions possibles.


5) phorum - Questions disputées - Avortement a1


Au message, "Auteur: Le Nouveau mi Tourangeau - mi Orléanais Date: 08-11-2009 14:33",

j'ai commis un dérapage qu'Olivarus a souligné au message suivant :

J'ai voulu dire que pour perpétuer l'espèce humaine, il faut et il suffit de laisser vivre une certaine proportion de bébés : Je n'ai pas dit qu'on devait nécessairement en tuer : J'ai juste donné une condition minimale pour qu'il y ait perpétuation de l'espèce.


4) phorum - Questions disputées - Autour de quelques questions et interrogations a10.pdf


3) phorum - Questions disputées - Re Attention, l'ensemble de tous les ensembles n'existe pas a5.pdf


2) phorum - Questions disputées - A propos des espaces remplis d'une certaine quantité de matière a45.pdf


1) phorum - Questions disputées - A bientôt ! a3


phorum - Questions disputées - A bientôt ! a6
 

Remarque : Voir aussi 7) et 7-1).


La suite est à venir.



Discussions issues de Discutons.org
 

5) Notre éventuelle rencontre avec des extraterrestres pbs p1
 
Notre éventuelle rencontre avec des extraterrestres pbs p2
 
Notre éventuelle rencontre avec des extraterrestres pbs p3
 
Notre éventuelle rencontre avec des extraterrestres pbs p4
 
 
4) Humour :
 
Les Gourdon d'analyse et d'algèbre pour MP
 
 
Proposition de minuit à 5 heure du matin sur Discutons.org
 
 
N'est-il pas légitime p1
 
 
N'est-il pas légitime p2
 
 
Toilettes occupées à tout prix déranger
 
 
Extraits de littérature américaine et anglaise
 
 
 
 
3) Transhumanisme p1
 
Transhumanisme p2
 
Transhumanisme p3
 
Transhumanisme p4
 
Transhumanisme p6
 
Transhumanisme p7
 
 
2) Que pensez vous des textes de K_Becker (autrichien) ? p1
 
Que pensez vous des textes de K_Becker (autrichien) ? p2
 
 
Remarque : Cet homme là, est bien plus fou que moi, dans ses délires !
 
Il est bien plus froid et moins humain.
 
Tout est dit dans la discussion.
 


1-1) Comment se perfectionner dans la composition musicale ? p1


Comment se perfectionner dans la composition musicale ? p2
 

Remarque : J'ai trop parlé du et fait un peu traîner en longueur, la question de comment acquérir l'oreille abolue, alors que si on n'a pas été entraîné et éduqué, dès le plus jeune âge, on ne l'aura jamais (Cf. la fin du 1er pdf), et puis l'oreille absolue peut constituer un handicap.
 

1-2) Comment trouver de l'inspiration pour composer des airs ? p1
 
Comment trouver de l'inspiration pour composer des airs ? p2
 
Comment trouver de l'inspiration pour composer des airs ? p3
 
Comment trouver de l'inspiration pour composer des airs ? p4
 
Comment trouver de l'inspiration pour composer des airs ? p5
 
 
1-3) Mozart p1
 
Mozart p2
 
 
1*) Mon père est un cadre de la fonction publique, qui prendra sa retraite d'ici 3 ans. Moi, je dépends encore de mes parents à 29 ans (en 2011), je n'ai comme diplôme le plus élevé qu'un M2 R de mathématiques, je touche une aide, indépendante des revenus de mes parents, je n'ai jamais fait prépa et les grandes écoles, je n'ai eu que des mentions passables de la L1 au M1, et assez bien mais pour un M2 R que j'ai eu en 4 ans, les M2 PRO ne veulent pas tous de moi et d'infimes maladresses qui n'en sont mêmes pas, m'ont joué des tours et m'ont coûté une candidature, j'ai très peu d'amis, je suis encore puceau :

Que vais-je devenir ?

Je ne conçois pas le pouvoir comme une fin, mais comme un moyen de se protéger et d'agir.

Peut-être que les moyens pour parvenir au pouvoir, n'ont rien à voir avec la fonction à exercer, peut-être que je suis le meilleur pour la fonction, mais pas pour y accéder

*Parmi ce qui est le moins réaliste, le moins réalisable, et le moins probable, mais qui est devenu un rêve profondément encré en moi, depuis ma "pmf" de mai 2005, voire parfois avant :

Comment vais-je acquérir un vrai statut social, uniquement pour être crédible, légitimé, cru, plébiscité et médiatisé, même si ça ne change fondamentalement rien sur le fond de mes idées ou de mes travaux ou de mes oeuvres, personnels, actuels ?

Comment vais-je me créer un réseau de relations ?

Comment vais-je entrer en politique et en gravir les marches ?

Comment vais-je devenir un homme d'action suffisamment puissant pour peser et compter dans le monde, et agir et avoir un impact, sur ce dernier ?

Comment vais-je obtenir à temps l'immortalité biologique ?

Comment vais-je créer une présidence et un gouvernement, européens, et en devenir le président, puis comment vais-je créer une présidence et un gouvernement, mondiaux, et en devenir le président, ou tout autre solution, avant qu'il ne soit trop tard pour l'Humanité ?

Comment vais-je devenir un mégalomane humaniste réaliste et l'homme le plus puissant du Monde ?

La méconnaissance du paysage et le poids des mentalités, des pratiques et des moeurs, sera sûrement la principale entrave, d'autant plus qu'il faudra changer et assainir ce premier, et alléger ce dernier.


*Parmi ce qui est le plus réaliste, le plus réalisable, le plus probable et le plus prosaïque :

Je dois me remettre à niveau en mathématiques, et je dois approfondir mes connaissances en Histoire, en politique, en économie.

Devrais-je essayer d'obtenir l'agrégation, afin de justifier d'un niveau suffisant pour qu'on m'accepte ou pour devenir professeur agrégé ?

Comment vais-je pouvoir construire et publier au moins un livre ?

Comment vais-je mettre sur partitions et enregistrer mes compositions musicales, enregistrées à la voix sur dictaphone ou dans ma tête (avec les bonnes sonorités) sur un support CD ou DVD, et les diffuser ?

Comment vais-je trouver une petite amie ?

Je crois qu'une partie de la réponse aux questions précédentes, se trouve dans la création de ce forum, qui me permet de mieux organiser mes idées et mes pensées, et je l'espère de les confronter, de les corriger, de les améliorer, et de les fructifier, voire de les rejeter.

Quelle que soit la nature, plus ou moins réaliste, réalisable, ou probable, de mes rêves, je veux au moins qu'une partie non négligeable, se réalise et se concrétise, et qu'à défaut de devenir un homme d'action, puissant et influent, je devienne et demeure néanmoins influent, et que je puisse m'accomplir, accomplir de grandes choses et m'épanouir, par tous les moyens, s'il le faut :

Je souhaite, même s''il le faut, que tout ce que je souhaite, se réalise, malgré moi, même autrement que ce à quoi j'avais idée :

Les thématiques de ce forum, complétées des mathématiques, en donnent une petite idée.

Mais, je suis menacé à moyen terme, de devoir juste me contenter de mes aides et d'un emploi à Pôle emploi, et de vivre une vie médiocre, de devoir fermer ma gueule, de me faire piétiner et crâcher dessus, sans respect, et de me retrouver condamner à toujours survivre, sans jamais pouvoir vivre :

Ce que je refuse : J'ai un minimum d'honneur :

Autant vivre que de mes aides, au détriment de la société, même si elles risquent de baisser dans les 10 ou 15 ans à venir.

Pour l'instant, je n'ai pas encore totalement à me plaindre, mais, est-ce que je mérite vraiment de vivre ainsi, surtout le fait d'être puceau, d'avoir peu d'amis, et peut-être de me retrouver condamné d'une certaine façon, à un horizon limité, en matière d'emploi intéressants, de postes de recherche, et de postes à hautes responsabilités :

Suis-je vraiment si inintéressant que ça, est-ce que j'en vaux vraiment si peu, la peine ? :

Je pense que d'autres méritent bien plus que moi, d'être à ma place, et c'est injuste.

Mais, je tenterai de prouver {ma vraie|toute ma} valeur sur ce forum, de montrer que malgré ma maladie et en étant stabilisé, j'ai bien toute ma tête, de montrer tout mon potentiel culturel, rédactionnel et argumentatif.

Si la société ne me permet pas de poursuivre mes oeuvres et de les diffuser (sauf cas de ma mort prématurée ou accidentelle), même à un niveau modeste, il y a de bonnes raisons de dire, qu'elle commettra un sacrilège :

Le pire, c'est que dans ce cas, personne ne s'en apercevra, et que je serai ignoré pour toujours, avant même d'avoir pu connaître la possibilité éventuelle d'être éventuellement oublié, alors que mon oeuvre (rien que la partie musicale) mériterait vraisemblablement que je ne sois jamais oublié.


2*) Je lis et collectionne des livres, sur les sciences, les neurosciences, la philosophie des sciences, les mathématiques et sur l'avenir et le devenir de l'Humanité.

Dans ma collection, il y a beaucoup de livres publiés aux éditions Odiles Jacob Sciences.

Il faudrait que je les lise complètement et que je les exploite mieux que ça :

En faisant des fiches techniques pour chacun.


*) Fonder nos systèmes de valeurs sur des choses invérifiables ou non démontrables, c'est faire un pari extrêmement risqué en engageant la société et l'Humanité, encore que certaines vérités non vérifiables et non démontrables, peuvent être visibles ou se deviner à l'aide de représentations théoriques, graphiques, pratiques ou intuitives.

Donc, la Raison impose dans tous les cas, de ne pas prendre ces risques, sauf lorsque des vérités non démontrables ou non vérifiables, ont une forte probabilité d'être vraies, ce qui n'est pas le cas des fondements religieux, d'autant plus qu'il y a beaucoup de choses invérifiables (les choses qui n'ont jamais existé, qui n'existent pas, ou qui n'existeront jamais, ou qui n'existent plus et dont on n'a plus aucune trace, ou dont on a un nombre insuffisant de preuves de leur existence), et si on devait accorder du crédit à toutes, on devrait tout accepter et tout tolérer, y compris ce qu'il y a de moins probable, de plus farfelu et de plus irrationnel voire de plus dangereux.


L'hypothèse du Big-Bang, peut satisfaire les croyants, qui admettent le principe de premier moteur, incarné par leur Dieu :

Cependant comme je l'ai dit dans un autre message, leur Dieu pensant, bienfaiteur et providentiel, s'il existe, ne serait être qu'un Dieu local, créateur de Tout absolu localement (en même temps que Tout absolu l'est aussi à travers lui[ce Dieu pensant]), dont le créateur est Tout absolu,[qui ne doit  pas être une entité pensante-consciente, et d’ailleurs si tel était le cas, ce serait un vrai cauchemard pour lui, car il serait enfermé seul en lui-même : Il vivrait la folie suprême : Tout absolu, doit être le désordre suprême et l’être ou l’existant le plus désordonné qui soit, à toutes les échelles, quelque soit l’ordre présupposé, et à ce titre il ne doit pas être une entité pensante-consciente]


Dernière édition par Philosophe 3.0 le Ven 24 Nov - 20:09 (2017); édité 143 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 5 Mar - 18:47 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Philosophe 3.0
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2011
Messages: 123

MessagePosté le: Jeu 7 Mar - 16:49 (2013)    Sujet du message: Mes textes principaux Répondre en citant

1) Un amalgame de matière inerte, vivante, pensante, consciente, au sens classique du terme, peut être un être pensant-conscient (contrairement à ce que j'ai, longtemps, pensé), donc à priori Tout peut être un être pensant-conscient, à certaines échelles, en particulier la sienne, mais dans ce cas, Tout vit la folie suprême, puisqu'il viverait seul, enfermé en lui-même et que tout ce qu'il viverait (consciemment ou non), dépenderait entièrement de lui-même.

Je sais, d'après Descartes, que je pense donc je suis, et qu'actuellement, je ne me réduis pas à l'Ensemble vide, et qu'au pire, je peux me confondre avec Tout.

Je sais qu'il y a beaucoup de choses qui échappent à mon moi-conscient, mais que toutes les choses qui échappent à mon moi-conscient, pourraient dépendre entièrement de mon moi-inconscient, et qu'au final tout dépende entièrement de moi et que je sois Tout.

Je sais que mes sens (sensoriels) et mon sens de soi, me disent que j'ai une enveloppe corporelle, dans laquelle, tous mes processus conscients et inconscients, ont lieu.

Je ne veux pas être Tout et je veux le prouver, en outre, je veux prouver que Tout ne peut être un être pensant-conscient.

Mais, je n'ai aucune preuve.

Je pourrai peut-être invoquer que Tout est l'entité la plus désordonnée qui soit, quelque soit l' échelle considérée, quelque soit la notion d'ordre {invoquée|présupposée} et qu'à ce titre, il ne peut pas être un être pensant-conscient, mais la notion d'ordre est relative, et ce qui ordre pour l'un (une espèce terrestre par exemple), peut être désordre pour l'autre (une espèce extraterrestre), bien que pourtant, en physique, nous avons bien une notion {d'entropie|d'ordre}.

Mais il est grandement préférable de substituer, ici, à la notion d'ordre et de désordre, la notion d'homogénéité et d'hétérogénéité :


"Re: Delaporte : Dîtes sur quelles bases vous voulez discuter ?

Auteur: Infzelastrophe

Date: 05-06-2009 13:16

L'homogénéité n'est en rien un critère de transcendance.

L'Univers est l'existant le plus hétérogène qui soit et celà ne l'empêche pas d'être l'existant le plus transcendant qui soit.

Message modifié (05-06-2009 13:18)"


2) Est-ce que Tout absolu (1) peut se ramener à des tribus mathématiques {de parties|d'évènements|d'états} ou (2) est-ce quelque chose de beaucoup plus abstrait, à jamais inaccessible ?

La mécanique quantique avec ses superpositions d'états, laisse entrevoir que non pour (1) et oui pour (2).



3) Dans les raisonnements, il faut utiliser les mots "Tout" ou "Tout absolu", avec parcimonie, car bien que nous pouvons en connaître ou en pressentir intuitivement certaines propriétés : Ce sont des indéfinissables :

Par exemple on pourrait parler de "Tout", et de "l'Histoire exhaustive de Tout", mais lequel des deux est vraiment "Tout", de plus "L'Histoire exhaustive de Tout" n'est pas définie, et ne peut être contenue entièrement dans "Tout" ou dans un contenant quelconque, par ailleurs les notions d'espace-temps, risquent d'être dépassées.

Et s'il faut utiliser le mot "Tout" avec parcimonie, cela l'est aussi avec le mot "Dieu" qui se définit par rapport à "Tout".

Tout nous dépasse complètement, d'un côté il a des côté intuitifs, de l'autre il est contre intuitif au possible, à la limite de l'entendement.


Revenir en haut
Philosophe 3.0
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2011
Messages: 123

MessagePosté le: Mar 20 Jan - 10:51 (2015)    Sujet du message: Mes textes principaux Répondre en citant

L'athéisme est la croyance la plus rationnelle, en l'état des connaissances actuelles.

Par ailleurs, toute tentative de démonstration de l'existence de Dieu, à l'aide d'une définition, grâce à la logique classique bivalente, constituant une excellente approximation de la logique dominante associée à notre monde macroscopique classique, n'est déjà plus la logique adaptée pour le monde microscopique quantique : La logique quantique trivalente semble clairement l'emporter.

De plus, malgré certaines connaissances que nous avons de Tout : Ce dernier demeure et demeura avant tout un indéfinissable, de même pour Dieu, son éventuel créateur, dont la définition dépend de Tout.

Et si l'on suppose Tout incréé, alors tout Dieu quelconque, n'existe pas ou Dieu c'est Tout, où ce dernier peut être tantôt l'Ensemble vide.

Mais si l'on suppose que Tout n'est pas incréé, cela implique que Dieu est tantôt une partie stricte de Tout, où ce dernier peut être tantôt l'Ensemble vide :

Dieu ne pouvant être en dehors de Tout, en tout cas avec la logique classique.


Et puis de quel droit, devrais-je obéir et me soumettre à un Dieu, en grande partie, tyrannique, dominateur, restricteur abusif des libertés, qui manque de respect à l'Homme et à l'Humanité ?

En tout cas, ce ne peut pas être un Dieu tout puissant car c'est un Dieu en grande partie impuissant face à l'Humanité et car le seul dieu tout puissant, digne de ce nom, c'est Tout.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:16 (2018)    Sujet du message: Mes textes principaux

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Frappes philosophiques et sociétales 3.0 Index du Forum -> Rassemblement de textes, de réflexions personnelles, et de discussions, auxquels j'ai participé, issus de divers forums et divers emails Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com